Aung San Suu Kyi, le site français d'information et de soutien
Aung San Suu Kyi.fr

DANS LES PAS D'AUNG SAN SUU KYI

Aung San Suu Kyi : “Je suis capable d'une grande persévérance”

12 Décembre 2010

Au cours de 2 interviews ce week end à France 2 et à la télévision japonaise, Aung San Suu Kyi a annoncé ses objectifs et a promis de faire preuve d'une grande persévérance pour les atteindre



Aung San Suu Kyi : “Je suis capable d'une grande persévérance”
Certains la disaient déconnectée des réalités après plus de 15 ans de privation de liberté sans réel contact avec le monde extérieur, mais c'était compter sans l'intelligence humaine et politique de la Dame de Rangoon.
Ces dernières semaines, elle n'a cessé de multiplier les rencontres et d'aller à l'écoute de toutes celles et tous ceux qui souhaitaient lui parler.
Elle a beaucoup souri, réconforté, hoché la tête, mais elle a écouté surtout.
Elle a écouté des diplomates lui faire des promesses, des familles de prisonniers politiques lui raconter leur détresse, des malades du sida l'appeller à l'aide, des militants démocrates de tous les partis lui exposer leurs stratégie et leurs interrogations.
Elle a écouté, patiemment, comme à son habitude. Un peu fatiguée parfois - on le serait à moins -, mais toujours aussi calme et déterminée.

“La junte n'est pas très incline au dialogue, mais nous persévèrerons”

Ici ou là, on parle beaucoup en son nom. On se croit autoriser à traduire ses propos, à en faire des analyses de texte, à les instrumentaliser même, parfois, dans un sens ou dans un autre, comme s'ils n'étaient pas suffisamment clairs et limpides.
Mais Aung San Suu Kyi n 'en a cure. Elle continue à avancer patiemment et obstinément, dans la voie qu'elle a choisie, celle du dialogue avec la junte pour le redressement du pays et sa démocratisation.
“Quelle que soit mon influence, si j'ai de l'influence, a-t-elle déclaré dimanche à à la chaine japonaise NHK, je l'utiliserai pour la réconciliation nationale”.
Car Aung San Suu Kyi la non-violente, la gandhiste, la stratège aussi, a toujours refusé, et refusera toujours, la voie de la violence et de la confrontation, un terrain que connait trop bien le pouvoir en place et sur lequel il est toujours sorti vainqueur.
Certes, le dialogue sera loin d'être facile, car pour dialoguer il faut être au moins deux et, pour le moment, la junte reste enfermée dans son habituel mutisme.
Mais cela ne décourage pas Aung San Suu Kyi - qui en a vu d'autres! - et elle rappelle, avec le sourire, qu'elle est capable, elle et le peuple birman, d'une “grande persévérance“.





Remettre d'urgence le pays sur les rails

Samedi soir, lors d'un interview à France 2, Aung San Suu Kyi a, une nouvelle fois, remercié les français qui avaient été - et sont toujours - fidèlement à ses côtés.
Celà fait 3 fois qu'elle le dit et ce n'est pas un hasard. C'est sa délicieuse façon de rappeler, à la France et au monde, à quel point le soutien international est important, voir déterminant, pour que la junte militaire accepte - j'allais dire “soit contrainte” - d'ouvrir le dialogue en vue de remettre le pays sur les rails et celà avec toutes les forces vives de la nation birmane.
Le peuple du Myanmar est aujourd'hui, non seulement muselé, mais également dans un état de pauvreté extrême duquel il faut le sortir de toute urgence. Le SIDA y progresse à une vitesse terrifiante (l'ONUSIDA avance le chiffre de 500.000 séropositifs), la misère fait basculer dans la prostitution un nombre croissant de jeunes femmes et l'OMS a classé le pays à la 190ème place sur 191 concernant l'accès à la santé de la population.
Aung San Suu Kyi le sait. Elle en souffre. Et elle fera tout pour sortir la birmanie toute entière de l'enfer.
“Mes priorités fondamentales sont aujourd'hui l'éducation, la santé, sans oublier les droits de l'homme“
a-t-elle annoncé.
Toute sa vie, elle l'a donnée pour son peuple. Ce n'est pas maintenant qu'elle va arrêter!


Pierre MARTIAL
Ecrivain et Président du Collectif France Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi : “Je suis capable d'une grande persévérance”



1.Posté par Dauteuille Philippe le 29/12/2010 15:23
Bonjour et merci pour cet article positif !
Il en faut du positif à cette femme qui espère un dialogue avec la junte au pouvoir ...
Certe des organisations internationales la soutienne et tant mieux ;
mais je vois mal comment fléchir le pouvoir en place ,son armée et l'ensemble des Trusts ,
qui eux ont beaucoup d'intérets financiers en jeux et préferrent (comme partout) ,
que le peuple est l'échine bien courbé et corvéable à merci .
Heureusement que les leçons de Ghandi ont voyagées à travers le monde ;
la solution ne pouvant venir que par le rassemblement de toutes les forces pacifiques ,
que ce soit de l'intérieure et donc une majorité du peuple et du soutient international .
Je souhaite au peuple Birman de trouver une avançée de démocratie dans la nouvelle année ...C.Phil.D.

Nouveau commentaire :


Birmanie news: le fil info permanent


© Alan Dub/France Aung San Suu Kyi


Faire une recherche sur le site


Recommandez-nous à vos amis

Qui sommes-nous?



Rejoignez-nous sur Facebook