Aung San Suu Kyi, le site français d'information et de soutien
Aung San Suu Kyi.fr

DANS LES PAS D'AUNG SAN SUU KYI

Aung San Suu Kyi consultée par le Président birman. Maintenant, c'est elle qui mène le jeu!

11 Avril 2012

Thein Sein, le chef d'état birman a reçu aujourd'hui Aung San Suu Kyi en privé dans sa résidence de Naypyidaw.

Si rien n'a publiquement filtré de leur entretien, on croit savoir que le Président s'est résolu à gouverner en quelque sorte sous la “surveillance” d'Aung San Suu Kyi et qu'aucune de ses décisions importantes ne sera désormais prise sans l'aval de la “Dame” de Rangoun.

Joyeux remake du gag de l'arroseur arrosé où l'on voit que les temps ont bien changé quand c'était le pouvoir en place qui surveillait étroitement Aung San Suu Kyi!

L'ex-junte militaire, qui s'est prudemment auto mise à la retraite il y a quelque mois en voyant le vent tourner, a cédé la place à un gouvernement civil dirigé par un réformateur qui aimerait bien sortir le pays du marasme économique dans lequel ses prédécesseurs l'ont laissé.

Mais il a l'intelligence - et surtout la lucidité ! -, de comprendre qu'il ne pourra rien faire sans l'accord d'Aung San Suu Kyi et de la vague démocrate qui soulève le pays. Y compris, et tout d'abord, obtenir la levée des sanctions économiques occidentales qui étranglent le pays.

Aung San Suu Kyi n'est pas contre. Mais pas à n'importe quel prix.

D'où les entretiens d'aujourd'hui.

A cause de son grand sens des formes, du respect et de la courtoisie, Aung San Suu Kyi ne le montre pas, mais tout le monde le sait : en Birmanie, c'est maintenant elle qui mène le jeu!


Pierre MARTIAL
Ecrivain-journaliste






Aung San Suu Kyi consultée par le Président birman. Maintenant, c'est elle qui mène le jeu!



1.Posté par Olivier SC le 11/04/2012 20:02
La seconde partie du titre me gène un peu et je le mettrais en retrait, ce soir, dans ma Revue Blog4Burma. Restons modestes pour Dame ASSK et pour nous même..

2.Posté par Pierre MARTIAL le 12/04/2012 18:02
Oui, Olivier, je comprend bien cette réserve, bien sûr, si l'on entre dans une analyse pointue de la situation. Disons que l'expression “mène le jeu” que j'emploie ici vise surtout à mettre en avant le rôle indéniablement désormais incontournable d'Aung San Suu Kyi en Birmanie. Et d'attirer l'attention sur le fait (qui me parait également indéniable) que plus rien d'important en terme de décision politique en Birmanie ne peut plus se faire sans son accord. Tacite ou formulée.

3.Posté par Martins Alexandre le 20/04/2012 02:31
un tres grand bravo a cette femme qui c'est battu de toutes ses forces en sacrifiant toute sa vie elle n'a pas pu assister aux obseques de son mari sans compter non plus de ne pas pouvoir voir ses enfants grandi c'est une femme remarquable qui merite bien son prix nobel de la paix je lui souhaite de tout prix quel reussise a realiser son souhait de toute sa vie auquel elle a mis tant de force courage et determination BRAVOOO!!! AUNG SAN SUU KYI

4.Posté par Pierre MARTIAL le 20/04/2012 14:52
Merci pour votre commentaire Martine. Oui, comme vous avez raison! Quelle grande et courageuse Dame qu'Aung san Suu Kyi! Et comme elle mérite tout notre soutien!

Nouveau commentaire :


Birmanie news: le fil info permanent


© Alan Dub/France Aung San Suu Kyi


Faire une recherche sur le site


Recommandez-nous à vos amis

Qui sommes-nous?



Rejoignez-nous sur Facebook