Aung San Suu Kyi, le site français d'information et de soutien
Aung San Suu Kyi.fr

L'EDITO

Mi figue, mi raisin, l'Union Européenne allège et maintient tout à la fois les sanctions contre la Birmanie.

13 Avril 2011

Lors d'une réunion à Luxembourg, les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé de maintenir pour un an les sanctions contre la Birmanie tout en les allégeant. Objectif: contraindre le nouveau gouvernement birman à dialoguer avec Aung San Suu Kyi, l'opposition démocrate et les différentes ethnies pour le développement de la démocratie et le renouveau économique du pays.



Mi figue, mi raisin, l'Union Européenne allège et maintient tout à la fois  les sanctions contre la Birmanie.
C'est la première fois depuis la mise en place des sanctions contre la Birmanie en 1996 que celles-ci ne sont pas renforcées mais au contraire allégées.

“Nous avons pris connaissance des changements qu'il y a eu récemment en Birmanie au niveau du gouvernement et nous allons maintenant juger ce nouveau gouvernement sur ses actes, a déclaré David Lipman, ambassadeur de l'Union Européenne auprès de la Birmanie.

Au niveau économique, les sanctions restent les mêmes pour le moment. Et les diverses interdictions en matière d'investissement ou d'importations européennes d'armes, de bois, métaux, minerais et pierres précieuses sont maintenues.

Par contre, de nombreux gels d'avoirs sont suspendus et les interdictions de visas des membres civils du gouvernement, dont le ministre des affaires étrangères Wunna Maung Lwin, sont levées.

Pour ou contre le maintien des sanctions?

Mi figue, mi raisin, l'Union Européenne allège et maintient tout à la fois  les sanctions contre la Birmanie.
Les sanctions économiques et le quasi embargo contre la Birmanie mis en place par les Etats-Unis et l'Union Européenne depuis près de 20 ans avaient pour but d'obliger la junte militaire à évoluer vers une démocratisation du pays et un respect des droits de l'homme. Ont-elles été utiles?

Non, répondent les anti-sanctions en rappelant que ces mesures ont été totalement inefficaces pour faire libérer Aung San Suu Kyi (qui a a passé le tiers de sa vie en prison ou en liberté surveillée), et qu'elles n'ont pas empêché la junte de réprimer brutalement tous ses opposants. Ils ajoutent qu'elles ont complètement appauvri le pays qui, victime de cet isolement forcé, a insensiblement glissé sous domination chinoise.

Les sactions ont été et sont toujours indispensables, affirment, quant à eux, les pro-sanctions pour lesquels elles sont à la fois le seul moyen de coercition que l'Occident ait sur le régime, un puissant outil de dénonciation internationale de la dictature et une nécessité afin de ne pas enrichir plus largement les dirigeants birmans. Bien utilisées, ajoutent-ils, elles peuvent devenir un outil pour forcer le régime à se démocratiser.

Qu'en pense Aung San Suu Kyi ?

Mi figue, mi raisin, l'Union Européenne allège et maintient tout à la fois  les sanctions contre la Birmanie.
La Dame de Rangoun l'a rappelé à plusieurs reprises : ce n'est ni elle, ni son parti, la Ligue Nationale pour la Démocratie, qui ont été à l'origine de la demande de mise en place de sanctions contre la Birmanie. Ce sont les Etats-Unis, l'Union européenne, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

La LND ne pense pas, à priori, que la situation économique désastreuse du pays soit dûe aux seules sanctions occidentales mais plutôt à la gouvernance erratique de la Birmanie. N'ayant toutefois pas les moyens de mener une enquête socio-économique globale, elle estime bénéfique "une analyse des effets des sanctions, menée par une équipe de professionnels respectés”.

Aung San Suu Kyi et la LND appellent également, dans leur résolution daté du 3 janvier 2011 et intitulée "analyse sur l'économie birmane” (en ligne sur leur site internet www.nldburma.org), à des discussions avec les pays occidentaux "dans le but de trouver un accord sur quand, comment et dans quelles circonstances les sanctions pourraient être levées dans l'intérêt de la démocratie, des droits de l'homme et du développement économique”

Avec un préalable non négociable: la libération des 2000 prisonniers d'opinion birman, dont de nombreux membres de la LND condamnés à des peines souvent hallucinantes et les purgeant dans des conditions scandaleuses (cf rapport de l'AAPP)
b[

L'Union Européenne et “la Voie du Milieu”

Mi figue, mi raisin, l'Union Européenne allège et maintient tout à la fois  les sanctions contre la Birmanie.
Après avoir rencontré Aung San Suu Kyi et plusieurs dirigeants démocrates à Rangoun en mars dernier, pris connaissance de nombreux rapports aussi documentés les uns que les autres mais aux conclusions diamétralement opposées et entendu les lobbystes des deux camps, l'Union européenne, très bouddhiste sur ce coup-là, a choisi “la Voie du Milieu”:

Sa décision finale? Alléger et maintenir les sanctions tout à la fois.

Et dans les prochains mois, elle veut, primo: multiplier les rencontres de haut niveau avec les dirigeants birmans (d'où la levée, entre autres, des interdictions de visas). Secundo: faire pression sur eux afin qu'ils ouvrent un véritable dialogue avec Aung San Suu Kyi, les démocrates birmans et les minorités éthniques. Et tertio: les pousser à s'engager dans une “transition pacifique vers la démocratie, le respect des droits de l'homme et la libération de toutes les personnes détenues pour leurs convictions politiques“

Le programme est certes ambitieux et les Etats-Unis s'y sont, jusqu'à présent, cassé les dents, mais le message européen au nouveau gouvernement birman est clair : plus vous avancerez vers une véritable démocratie et un respect des Droits de l'Homme et plus nous “allégerons” vos sanctions!



Pierre MARTIAL



Nouveau commentaire :


Birmanie news: le fil info permanent

Du fond du coeur avec vous. On fait circuler à fond sur nos réseaux. Courage! https://t.co/vZr14WBPsb
Vendredi 21 Avril - 00:08
#Birmanie ANALYSE: Où va la Birmanie? L'état des lieux global par Olivier Guichard IRIS https://t.co/6Af0e03bDL #Iris #AungSanSuuKyi #Asie
Jeudi 5 Janvier - 15:21
#Birmanie Gouvt AungSanSuuKyi fait arrêter militaires et policiers coupables violences contre Rohingyas #Myanmar https://t.co/Shzf22iwxS
Mardi 3 Janvier - 00:33
#Birmanie Nouvelle avancée dans le processus national de paix avec les groupes armés ethniques https://t.co/7iyETOzn0Q #Myanmar #asie
Dimanche 18 Décembre - 21:31
#Birmanie Groupe djihadiste “Le Mouvement de la Foi“, responsable attaques armées Arakan, selon Crisis Group #Myanmar #Asie #arabiesaoudite
Jeudi 15 Décembre - 20:37
#Birmanie Musique: l'émergence du “métal” et des musiques engagées dans la jeunesse birmane https://t.co/7MBRWt6Em3 @ARTEfr #Myanmar #Asie
Lundi 12 Décembre - 19:13
#Birmanie ANALYSE: L'armée birmane, les djihadistes, Aung San Suu Kyi et les Rohingyas https://t.co/Gh4hSqw9k5 #Myanmar
Dimanche 11 Décembre - 16:17
#Birmanie Kofi Annan chef commission enquête Rohingyas demande accès total presse Arakan pour vérifier si vérité ou désinformation #Myanmar
Mercredi 7 Décembre - 20:45
#Birmanie Développement microfinance et état des lieux de l'économie et des systèmes bancaires https://t.co/PXVX4l2nXP #Myanmar #Economie
Mardi 6 Décembre - 16:12
#Birmanie Société. Les amours invisibles ou la difficile émergence de la sexualité chez jeunes birmans https://t.co/7D9DuFWcBo #myanmar
Lundi 5 Décembre - 15:40
#Birmanie AungSanSuuKyi appelle communauté internationale à l'aider apaiser situation en Arakan https://t.co/hvzrpJrSrI #Myanmar
Dimanche 4 Décembre - 15:14
#Birmanie #AungSanSuuKyi mandate Kofi Annan, ex secret géné #ONU mission auprès #Rohingyas dans état Rakhine dès demain #Myanmar
Jeudi 1 Décembre - 20:39
#Birmanie - REPORTAGE. Tourisme, économie, société: peu à peu, la Birmanie s'ouvre au monde https://t.co/JEWSRtomZJ #Myanmar #Asie
Dimanche 27 Novembre - 20:30
#Birmanie - attentat Daech contre ambassade birmane déjouée par police indonésienne #Myanmar #rohingya #Indonesie https://t.co/MGFw1vOysw
Dimanche 27 Novembre - 15:34
#Birmanie Rapport Amnesty situation #Rohingyas victimes sanctions collectives suite attaques groupes armés https://t.co/WePR4vu6Ep
Samedi 26 Novembre - 22:49

© Alan Dub/France Aung San Suu Kyi


Faire une recherche sur le site


Recommandez-nous à vos amis

Qui sommes-nous?



Rejoignez-nous sur Facebook